Forum Johnny Hallyday Le Site


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
l'envie d'avoir envie



Nombre de messages : 1455
Age : 33
Localisation : marseille
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Dim 16 Aoû 2009 - 18:13

c'est reserver pour moi
Revenir en haut Aller en bas
celupe



Nombre de messages : 1089
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Dim 16 Aoû 2009 - 18:30

Réservé aussi sur Amazon .
Revenir en haut Aller en bas
chris/richard



Nombre de messages : 8726
Age : 40
Localisation : MARSEILLE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Lun 17 Aoû 2009 - 0:36

résérvé aussi sur fnac . com
Revenir en haut Aller en bas
Micktaylor



Nombre de messages : 7121
Age : 43
Localisation : Franche Comté
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mar 1 Sep 2009 - 20:16

En remerciant JF Chenut du forum ami/voisin d'universal Wink :



Dernière édition par Micktaylor le Mar 1 Sep 2009 - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Micktaylor



Nombre de messages : 7121
Age : 43
Localisation : Franche Comté
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mar 1 Sep 2009 - 20:17

Revenir en haut Aller en bas
Micktaylor



Nombre de messages : 7121
Age : 43
Localisation : Franche Comté
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mar 1 Sep 2009 - 20:19

Et le texte de JF Brieu sur le livret interieur (qui contient de tres belles photos, certes pas des raretés, mais qui collent bien avec ce projet faceb!):

Il se trouve que le projet que vous avez entre les mains -la réunion des faces B de Johnny Hallyday-, aussi bizarre que cela puisse paraître, n’avait encore jamais été réalisé. Pourquoi est-on fondé à trouver ça bizarre ? Ecoutez les Cds et vous allez comprendre. Nous sommes dans une sorte de no man’s land qui pourrait bien apparaître, au bout du compte, comme le vrai truc, la carte de visite la plus « Hallyday » qu’il soit possible d’imaginer une fois qu’on a épuisé toutes les recherches. Parce que, et ce n’est pas rien, il n’est pas un de ces titres qui n’ait été choisi par Johnny Hallyday en personne. Les faces B, c’est Johnny. Voilà, c’est simple, et comme ça, tout est dit. Le chanteur en a fait le passage protégé de sa carrière. Personne n’y touche. C’est là qu’il imprime sa marque et tous les témoignages concordent, c’est capital pour lui, c’est sa respiration, il y place systématiquement ce qui lui tient à cœur et tout le monde autour de lui a pris l’habitude de respecter ce choix.


Et puis, qui dit face B ne dit pas face A, comme aurait pu l’écrire monsieur de La Palice. Sur la face A se focalisent toutes les attentes, sur la face 1, on calcule, on calibre, on bâtit les plans média. Sur la face B, vive la liberté. L’artiste laisse libre-cours à son humeur, ses envies, ses passions, sa véritable créativité, sa curiosité du moment. Et donc, au bout du compte, la B side raconte une histoire artistique tout à fait autonome : la preuve avec cette sélection. Avec elle, on entre un peu plus dans la tête de Johnny Hallyday. On fait un tour dans sa discothèque, on part avec lui en voyage, on lit les textes qu’il lit, on voit les films qu’il voit, on mesure l’étendue vraie de ses aspirations et on s’aperçoit, ce qui n’est pas une surprise, que s’il nous arrive de divorcer à l’amiable d’une face A un peu trop évidente, on est à la vie à la mort avec la ‘flip side’, comme disent les Anglo-saxons, parce que c’est celle-là qui creuse le vrai sillon.
Souvenons-nous un instant de nos années vinyle (mais ça n’a pas fondamentalement changé avec le Cd single). On entend le nouveau titre à la radio, on est comme fou, on emmerde le disquaire chaque matin avant de se rendre au boulot : « Alors, ce 45 tours, c’est quand qu’il arrive ? ». Le gars se perd dans ses listings. « Ah ben non, je ne l’ai pas. Je ne comprends pas, il était prévu pour fin mars, on est début avril. Ça doit être une erreur du grossiste… » Comme des malades, en plein état de manque, on cherche un moyen d’en savoir plus, au moins sur la pochette. On ne trouve rien. C’est le désert. Ça tourne à l’obsession. Et puis le voilà qui arrive. On se jette dessus, on paie, le disquaire s’éponge le front, il vient de gagner trois mois de tranquillité, jusqu’à la prochaine livraison. Quand il parle de nous à sa femme, il dit : « Tu sais bien, c’est ce gosse, ce frappadingue des disques de Johnny, qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu pour habiter dans la même ville ». On file à la maison et… maestro, music please… Face A : Seigneur tout puissant, encore la grande électrocution générale, si on la réécoutait une petite trois centaines de fois, au cas où un détail nous aurait glissé entre les doigts... A la maison, tout le monde se promène avec du coton dans les oreilles parce qu’à la 1250ème écoute à fond les haut-parleurs, alors que tremblent les vitres des fenêtres et que se fissure la vaisselle de grand-maman, on a beau dire, quand on n’est pas ultra-fan, c’est humain, on se lasse.
Revenir en haut Aller en bas
Micktaylor



Nombre de messages : 7121
Age : 43
Localisation : Franche Comté
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mar 1 Sep 2009 - 20:20

Mais c’est le soir, dans l’intimité de sa chambre, que s’établit le vrai contact. On retourne la galette et là… Et là, on est entre nous, on est sur la vraie ligne. Alors, voilà. Voilà une sélection qui, en quelque sorte, nous ramène dans la chambre, la fameuse chambre où le dernier disque de Johnny Hallyday a si longtemps trôné, objet sacré, adossé à l’abat-jour de la lampe de chevet, malgré le père qui maugrée : « Et en plus, il va foutre le feu à la baraque. » Donc voilà, on est à nouveau dans les starting-blocks et on les repasse en revue, ces trente années de dos de hits, ces titres écrits en plus petit au bas de la pochette, parfois précédés de la mention « et » légèrement inutile, et quelquefois uniquement mentionnés au verso alors que bien souvent, avec le recul, on ne voit, nous, que celui-là, le titre caché, le titre secret, celui du grand frisson.
Cette histoire de face B ne prend véritablement corps qu’en 1968. Auparavant, c’est du ballon d’essai, c’était du bricolage. A ce moment-là, progressivement, la France rentre dans le rang de la production internationale. Le pays abandonne le concept populaire du ‘EP’, ce 45 tours quatre titres introduit sur le marché quinze ans auparavant, et opte pour le format commun d’un titre par face inséré dans une pochette en papier, fort heureusement illustrée par un cliché, ce qui continue de laisser les Anglais et les Américains perplexes. Il est vrai qu’eux, leurs artistes, ils les voient à la télévision. C’est un attelage curieux qui est proposé à la vente par la maison Philips, en ces jours de rentrée 1968. Au menu de la face A, le revival complet de Cours plus vite Charlie, démarquage tardif d’une chanson tendue comme un arc du défunt Eddie Cochran. Caisse-claire qui sonne comme dans un brass-band de la Nouvelle-Orléans, guitare sèches branchées sur le secteur avec des pinces-crocodile, on a l’impression d’être en 1958. Et puis, en face B, surprise. J’ai peur, je t’aime nous plonge dans les méandres d’une super production typiquement anglaise, furieusement contemporaine et radicalement pop. Un autre monde, vraiment. Signé Micky Jones &Tommy Brown, le titre est annonciateur de l’album « Rêve et amour » sur lequel, renversement de tendance, c’est Cours plus vite… qui apparaît comme totalement incongru : comme si on avait inséré un 78 tours Sun entre deux productions de Pink Floyd. « J’ai peur de la porte qui ne s’ouvre pas », chante Johnny, des mots qui résonnent de façon bien singulière en cette année 2009 où les visuels de la tournée d’adieu aux stades le multiplie à l’infini, le concept de la porte qui s’ouvre… qui se ferme…


Avec Fumée, en janvier 1969, la cause est entendue. Et si on écoutait la face B D’ABORD ? On gagnerait, en quelque sorte, du temps. Fumée a failli avoir quelques ennuis avec la censure. Et puis, miracle d’une époque moins cadenassée que la nôtre, le titre non seulement est autorisé à vivre sa vie, mais en plus il écrase la face A, notamment grâce à sa production qui lorgne du côté de chez (au choix) Hendrix ? Procol Harum ? Small Faces ?.. On a eu chaud aux oreilles, mais on n’a encore rien entendu. Avec Je te veux, Johnny Hallyday fait prendre à la pop française un de ses virages en tête d’épingle tout à fait susceptibles de nous envoyer dans le décor. D’abord, côté paroles, nous sommes dans le pré-Que je t’aime. Réécoutez le texte. L’amour, ici, est physique ; finies les Melle Age Tendre, c’est du plus consistant que réclame la chanson. Encore une fois, la censure fronce les sourcils. La maison de disques, prudemment, avance à pas comptés. Elle travestit cette évidente face A en B side et réussit à passer sans encombre le poste de contrôle. Dans la foulée, et c’est assez dans l’esprit de l’époque, Johnny tire au maximum sur la corde en martelant le titre sur scène tel un forcené, sur vingt minutes d’horloge. Et ça en réveille, de l’instinct, et du lourd, vingt minutes de Je te veux asséné en boucle à des adolescents en sueur, à demi-dépoitraillés, garçons collés aux filles. Et puis, musicalement, c’est la grande bascule, c’est la chasse au blues-rock après avoir éteint les dernières braises du psychédélisme. Retour au pavé de la rue.
B side de l’increvable Que je t’aime, Voyage au pays des vivants est de la même veine. Ce cauchemar orwellien, ce scarabée qui meurt au moment où les Beatles explosent, est le complément surprenant à cet énorme hit de l’été 69 que pas un bal de campagne, par une surboum de ville n’a le droit d’éviter. Encore une fois, ce Voyage… est la tête-de-pont, placée-là à l’intention du grand public, d’un disque radical, un vrai concept album, « Rivière… ouvre ton lit ». A la même époque, les Stones sont sur une ligne Midnight Rambler/Sympathy For The Devil bien satanique aussi. Jagger/Hallyday/Satan : cherchez l’erreur, il n’y a pas d’erreur, c’est une même appartenance à un seul et même clan. Mais Johnny, lui, est aussi acheté par les parents à l’intention de leur petite fille qui s’est éprise de cette chose en la captant à la radio. Concert de grincements de dents dans les chaumières à la découverte de l’étendue des dégâts et, on en a connu, destruction peu discrète de la face B à la pointe de l’opinel parce que « ça », quand même, cette musique de drogué, on a passé les bornes.
Imaginons deux secondes que Si tu pars, en 1970, ait été oubliée par l’auteur de cette sélection. Cauchemar. Catastrophe. Si tu pars est LA face B type ; c’est l’espace où l’on ose. A la première écoute, le titre déroute, voire déçoit : où l’artiste veut-il en venir ? Et puis, on réécoute. Et l’on se rend compte qu’il y a là une série de petits cailloux blancs qui progressent dans la même direction. Mélodie dissonante, dislocation du rythme, interprétation qui n’est jamais là où on l’attend, texte ultra-littéraire, gorgé de références : amateurs d’évidences, ce titre n’est pas pour vous. Mordus de Jethro Tull, en revanche, ces arabesques devraient vous rappeler quelque chose. Jethro Tull, c’est ce groupe qui s’est mis en tête d’équilibrer les cordes des guitares avec les becs des flûtes, stridences contre stridences. A l’arrivée, Si tu pars est un OVNI absolument unique dans le travail du chanteur.


Comme Si tu pars, On me recherche, qui sort en avril 1970, est ce qu’on peut appeler une chanson-culte. Elle l’a été d’emblée. Elle rattrape par les pieds un single qui aurait pu finir en bien mauvaise posture. En effet, c’est sur la face A de ce disque que la censure s’abat. Cette fois, poussée par l’ire de l’Eglise, elle n’a pas retenu les lames de la cisaille. L’assimilation de Jésus-Christ à une sorte d’allumé attisé par la marie-jeanne fournit aux adversaires de l’artiste le prétexte dont ils rêvaient depuis des années : ils coupent, ils interdisent, ils se vengent. On me recherche n’est est que plus scintillante, seule nouveauté à être autorisée sur les ondes des radios nationales et promenade nashvillienne dans la France de Mesrine. Et le titre, qui plus est, prend de l’avance sur la suite. Il annonce le futur « Country, Folk, Rock » de 1972 et anticipe sur les longues campagnes en moto du dernier rebelle.


Edité en septembre 1970, Deux amis pour un amour est une face A honorable. Sa B side, en revanche, l’excellent Rendez-moi le soleil, est une fois encore nettement plus dans la geste Hallyday. Le titre est la bande-annonce parfaite de « Vie », le trente-trois tours qui sort en novembre. C’est le rôle éternel dévolu à la face d’en-dessous : dire dans quel sens va souffler le vent. Le vent, en l’occurrence, c’est le vent de l’Histoire. Une bonne vingtaine d’années avant l’irruption des Verts sur la scène politique nationale, trente ans avant la décroissance et le développement durable, Johnny scrute cette terre qu’il arpente huit ou dix mois sur douze, et en devine les blessures. Mieux encore, il les chante. Mieux encore, il envisage d’en tirer un spectacle. Le rocker, pour la seule fois de sa carrière, livre des œuvres qui sont des reportages. Ce n’est évidemment pas étranger au fait que son auteur du moment, Philippe Labro, est une fine plume, un globe-trotter impénitent et un grand révélateur de tendances. Dans quelque mois, le chanteur partagera son quotidien avec François Reichenbach, documentariste de référence.
Ecologie, contestation, environnement musical pré-jazz-rock : Rendez-moi le soleil est dans la même mouvance. Le titre est par ailleurs le signe avant-coureur de ce qu’est Johnny en ce tout début de seventies : un jeune homme aux cheveux courts, comme rassemblé sur lui-même, coupant court aux extravagances du temps des Idoles pour se recentrer sur les lames de fond qui agitent la société de son temps. Rendez-moi le soleil, c’est « Soleil vert », premier film grand public à conscience écologique, transposé sur le vinyle.
Face B du single suivant, C’est écrit sur les murs ne peut envisager aucune percée médiatique : Essayez, en face A, ne lui laisse aucune chance. Mais cette fois, fan puriste et grand public sont sur la même longueur d’ondes : les deux titres sont exceptionnels et s’inscrivent dans une parfaite cohérence. La lutte fratricide A vs B est suspendue le temps d’une parution.
Le combat est encore plus inégal pour Que j’aie tort ou raison, en 1971, littéralement écrasé par l’irrésistible Oh ! Ma jolie Sarah, hit majeur et immense leçon de soul à la française. Mais Que j’aie (ou j’ai, selon les pochettes) tort ou raison a pourtant son mot à dire. Il vient en appoint de Sarah pour définir le nouveau style : blues rapide en avant toutes, avec cette pointe de provoc’ à l’anglaise dont les rudes vocalistes britanniques que sont Tom Jones ou Joe Cocker aiment saupoudrer leurs (mauvaises) manières. Et puis, Que j’ai(e) tort ou raison est en plus une des illustrations les plus éclatantes d’un vieux thème hallydayen : l’amour est un combat.


Retour à l’équilibre avec le percutant Boire à la source. Ce néo-gospel blanc érigé sur socle Noir est aussi fort que la face A qu’il accompagne, Fils de personne, adaptation d’un standard de Creedence Clearwater Revival. Le single connaît un tel impact que l’artiste reprend solidairement les deux titres pour son Palais des Sports, en 1971, composant un spectacle très orienté au Sud, dans la façon de ces nouveaux tritureurs de guitares à chapeaux de cow-boys et chemises de bûcheron que sont Lynyrd Skynyrd ou l’Allman Brothers Band. Ce sera une constante des singles des années 70 et une inflexion dans le rôle dévolu aux B sides. C’est la face A, maintenant, qui suit de près les modes, les exigences du temps, et la face B qui garde le cap, sorte de vigie rock’n’roll et miroir véritable du Hallyday scénique, ô combien plus physique et plus dur que le Johnny policé, mis en avant par les médias.


Hello US USA est aussi toute une affaire. Enregistré en rase-campagne hexagonale sur le grand coup de cinq heures du matin, cet enregistrement plus-franco-français-tu-meurs (l’immense Rolling est à la guitare) se voit confier la mission paradoxale d’évoquer l’immensité du territoire nord-américain. Une mission dont il s’acquitte avec un tel brio que le voilà promu B.O.F. de « J’ai tout donné », fameux documentaire sur un jeune rocker/biker de trente ans nommé, dans la vie, Jean-Philippe Smet. En face B du terrible Comme si je devais mourir demain, c’est peu dire qu’il fait souffler l’air du large.


En 1972, Toi tu voles l’amour semble partir sur le tempo de Rien n’vaut cett’ fille la pour s’envoler encore plus haut. En revanche, Sauvez-moi, titre à la dramaturgie extrême et à la noirceur incontestable, ouvre à Johnny un nouveau champ d’exploration qui, très certainement, n’est pas étranger à la durée exceptionnelle de sa carrière. Ce rattachement à la grande variété internationale somme aussi le fan de choisir son camp. Dorénavant, être face B ou face A, c’est comme être Stones ou Beatles, c’est tout un style de vie. Comme à l’époque, on s’arroge donc, aujourd’hui comme hier, le droit d’opter pour Ma main au feu, en face 2, à l’écriture tellement plus aérienne, à la mélodie aussi légère que le tremblement d’une flamme, au texte petit miracle, entre fable et conte moral. C’est la patte Mallory dans ce qu’elle a de meilleur, et c’est le coup d’envoi de sa bénéfique influence puisqu’il ouvre au territoire country un Johnny par instinct beaucoup plus « Noir ».
Face A air du temps, face B invariant rock, aucun simple n’illustre mieux ce diptyque que le couplage Avant/Tu peux partir si tu le veux en 1973 (en fait si : les jumelages Derrière l’amour/Joue pas de rock’n’roll pour moi en 1976 et Elle m’oublie/La première pierre en 1978 en sont d’autres grands exemples). A l’époque, en France, qui, parmi les « idoles », n’est pas capable de poursuivre en parallèle une carrière de crooner et une carrière de rocker est conduit prématurément au cimetière des éléphant. Johnny se tient habilement sur le point d’équilibre. Présent en permanence dans le Top 5 par le biais de la A side, il s’assure un vaste public, volatile mais massif. Titulaire de faces B explosives, il contente le public le plus difficile au monde, celui du « freak » français, grand zonard des campus, fan de pop anglo-saxonne, méfiant par principe pour tout ce qui ne vient ni de L.A. ni de Londres. Quinze ans plus tard, il s’en mordra les doigts, et révisera en accéléré sa grammaire Gainsbourg/ /Hallyday/ Mitchell…en attendant Bashung. Car c’est une évidence, Tu peux partir si tu le veux est à la hauteur des productions internationales avec ce plus propre à Johnny : ironique, arrogant, plus rock que rock et plus provoquant que la provocation elle-même.


En 1973, avec La musique que j’aime, l’affaire prend carrément un tour dangereux pour la face A. Il semble bien que l’histoire ait revêtu, à l’époque, l’allure d’un bras de fer entre l’artiste et son producteur. Johnny, avec son flair inégalable, SAIT ce que vaut sa Musique. Le producteur, homme prudent, en tient pour un certain Corbeau blanc. Aujourd’hui, on dira qu’il y a prescription et on adoubera la démarche propre à chacun, même si les deux options ne pouvaient pas être plus divergentes. Accueilli à bras ouverts par les radios, le Corbeau a très correctement pris son envol et assuré de bonnes ventes. Quant à La musique que j’aime (carrément absent du recto de la pochette ce qui est, tout de même, un peu fort), faut-il préciser que la messe est dite ? Quasiment pas un spectacle de l’artiste n’a ignoré ce titre depuis 1972. C’est le My Generation de Johnny. C’est son Satisfaction. Son Like A Rolling Stone.
Revenir en haut Aller en bas
Micktaylor



Nombre de messages : 7121
Age : 43
Localisation : Franche Comté
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mar 1 Sep 2009 - 20:21

On pourrait, ainsi, se répéter à l’infini. Mais on a, je pense, compris la morale de l’histoire : le couple A / B, chez Johny, est une sorte de courant alternatif à très haute impédance. La face 1, c’est le hit immédiat, la domination du marché par un artiste qui aura aligné plus de succès que n’importe qui dans n’importe quel pays au monde. La face B, c’est le rendez-vous rituel avec une plus grande exigence de l’écoute. Ces B sides forment un monde à part dans lequel on se meut comme dans une malle aux trésors. Et si l’on a un peu en mémoire l’ensemble de la carrière de l’artiste, on peut jouer au jeu des correspondances et s’amuser à créer le dialogue entre des titres parus à dix ou quinze ans de distance, mais toujours sur la face d’en-dessous. Ainsi en est-il de J’ai besoin d’un ami, chanson au coin du feu qui rappelle des B sides qui n’ont a priori pas droit de cité ici puisqu’elles remontent à l’époque plus ancienne des super 45 tours. Peu importe, soyons fou, franchissons un instant les barrières. Evoquons, à propos de ce titre, Un ami ça n’a pas de prix et Pour nos joies et pour nos peines, deux petits bijoux de 1965 qu’on a adoré découvrir, il y a quarante ans, en retournant la galette.
Et puisque nous avons décidé de nous promener sans contrainte à travers l’espace-temps, accordons-nous le loisir de l’explorer, ce monde à part des faces 2, de le classifier par familles. Trop belle, trop jolie ne doit-il pas être apparenté à Tu peux partir si tu le veux par sa vision fulminante de la fille envoûtante, dopée ici par une rythmique pré-disco assez inédite ? A l’hôtel des cœurs brisés en 1974 ne trouve-t-il pas un écho en La fille de l’été dernier (1975), Joue pas de rock’n’roll pour moi (1976), Encore (1986) et Rien à jeter (1989) -une ode à la vitesse qui fut fatale à James Dean, le premier vrai héros de Johnny-, l’ensemble se situant dans une ambiance et une scansion résolument années cinquante ?


La première fois (1975), La guitare fait mal (1991), Un rêve à faire (1995) n’ont-ils pas en commun cette bulle onirique dans laquelle se perd parfois le regard de l’artiste, titres de brume et de levers de soleil sur fond de verre vide et de tabac froid ? La caisse, Les moulins à vent ne sont-ils pas deux de ces titres implacables, version âpre et agressive de la Hallyday music, articulés sur le son vorace des guitares passées à la moulinette des machines ? La fin du voyage, Rien à personne, Pendue à mon cou, Dans mes nuits… on oublie, Possible en moto ne sont-ils pas tous à même de nous télé-transporter immédiatement à Pantin en 1979, au Zénith en 1984, à Bercy en 1987 puis en 1990, étayant ainsi la thèse selon laquelle la face B type est aussi et peut-être surtout une (future) immense chanson de scène ? Quant à Ce jeu-là, n’est-il pas une sorte de synthèse du rhythm’n’blues qui donne cette couleur si particulière aux titres les plus musclés de l’album new-yorkais « Ça ne change pas un homme » en 1991 ?


Avec Ex, Notre histoire et Je t’aime comme je respire, nous entrons encore une fois dans une nouvelle séquence. Nous changeons de siècle et, tant qu’à faire, de millénaire. L’album « Sang pour sang », dont ces trois titres sont extraits, connaît un succès foudroyant. Johnny est un monument national. Le dialogue père/fils (rappelons que les musiques sont toutes signées par David) explore des contrées inédites. Les faces B, depuis l’invention du Cd, ne tournent plus le dos à la A side, mais la suivent sur un sillon unique (peut-on d’ailleurs encore parler de sillon, de sillon numérique ?) Les albums eux-mêmes sont une alternance de A et B sides éditées ultérieurement en singles, alors qu’au début de notre histoire, c’étaient les ex-45 tours qui, regroupés, formaient le concept de « nouveau » 33 tours. Une architecture différente, donc, pour un marché retaillé à sa mesure par la technologie. A et B, se succédant, cohabitent et ce n’est plus l’espace qui les diffère (le titre du dessus, le titre du dessous) mais le temps de l’écoute. Et comme la nature à horreur du vide, les maisons de disques publient des éditions vinyle au tirage limité où, enfin, on le retrouve, le bon vieux geste ancestral du retournement de la galette avant livraison au diamant.


Au milieu de ces bouleversements, les deux textes de Miossec et celui de Pierre Grillet campent ce personnage qui colle depuis toujours à la peau de Johnny Hallyday : l’homme en vrac qui tente de recoller les morceaux (Ex), le garçon désespéré pour qui l’amour se meurt, flingué comme dans un polar (Notre histoire), le gars « à fleur de peau » qui crie à la douleur de la solitude (Je t’aime comme je respire) comme, jadis, le soldat soupirait sous la lune dans Quand revient la nuit. Trois thèmes universels qui inventent à l’intention de l’artiste une sorte de blues moderne qui s’échappe du carcan des douze mesures classiques et qui frise la dissonance pour servir au plus près l’éternelle servitude de l’amour.
Comme pour enfoncer le clou (« Si je t’ai, j’ai tout… Loin, ça n’me vaut rien »), Dis-le moi et J’ai rêvé de nous sont extraits d’« A la vie à la mort », en 2002, une parution dont on est en droit de penser qu’il s’agit-là du double-album noir de Johnny Hallyday comme, bien des années plus tôt, il y eut un double-blanc signé par les Beatles. Même tristesse froide, même désillusion et même recherche aveugle d’un peu de chaleur humaine. Avec, en plus, ce souci récurrent d’en finir, de partir, comme si on avait vécu tant de vies que le temps était venu de se taire. Et même proposition foisonnante de titres dont chacun est en droit de tirer sa sélection personnelle. Ne reste plus alors qu’à Apprendre à aimer, extrait de « Ma vérité », en 2005, sorte de volet complémentaire à la livraison précédente, de troisième round, étape introspective ultime avant changement d’équipage (« T’ouvrir mon cœur jusqu’à mon âme… Puis tout déchirer, jeter aux flammes… »).


La longue histoire de la face B procède donc d’une logique tout à fait singulière. Comme l’affiche des concerts qu’on a vue sur les murs en 2006, elle compose un Johnny grandeur nature à partir de milliers de petites vignettes à enseigne Hallyday. La grande force de cette réunion de titres est de nous inciter à l’écoute de ces productions, par définition éclatées, disséminées, et enfin se côtoyant et se répondant les unes les autres. Et le scénario qui se met en place est celui d’une complicité artistique chanteur/auditeur inédite et vraiment excitante. Car la plupart du temps, dans l’immense production de l’artiste, lui et nous, en matière de sélection idéale, voire ultime, nous faisons les mêmes choix. Et sur trente ans de distance, en complice éternels, nous sommes toujours d’accord.

JF Brieu - Cd Faces à faces- sortie le 7 septembre
Revenir en haut Aller en bas
francky55



Nombre de messages : 23873
Age : 61
Localisation : limousin
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mar 1 Sep 2009 - 20:29

Merci Mick pour le visuel et la lecture très interressante eek-1e6fb , vivement la semaine prochaine qu'on le reçoit cheers Wink FRANCKY Wink
Revenir en haut Aller en bas
musclor93



Nombre de messages : 13529
Localisation : France
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mar 1 Sep 2009 - 20:34

Merci pour tout Mick Wink
Revenir en haut Aller en bas
Doudou



Nombre de messages : 19130
Age : 66
Localisation : "De l'Amour"
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mar 1 Sep 2009 - 20:44

Un immense merci, Micktaylor, pour le visuel et les textes ... super génial ... cheers
Revenir en haut Aller en bas
leny83



Nombre de messages : 272
Localisation : var
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mar 1 Sep 2009 - 20:48

merci doudou pour ta gentillesse
Revenir en haut Aller en bas
johnny 77



Nombre de messages : 3066
Age : 43
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mar 1 Sep 2009 - 20:48

Merci Micktaylor Very Happy Wink eek-1e6fb
Revenir en haut Aller en bas
miki



Nombre de messages : 4022
Age : 38
Localisation : Lille
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mar 1 Sep 2009 - 21:41

Merci Mick Wink

Je lis pas tout, je le garde pour Lundi et sûr que le texte est béton.

Quand on voit les titres présent, ouaahhhhh, ce disque a tout pour être culte. Si quelqu'un peut mettre en ligne les titres des Faces A juste pour comparer. Perso, sûr que ce disque est bien meilleur cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/mikibegood
Dan



Nombre de messages : 1795
Age : 36
Localisation : Belgique!
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mar 1 Sep 2009 - 22:57

impec Mick, merci beaucoup;)
Revenir en haut Aller en bas
http://Johnny14.com
Kevin



Nombre de messages : 3547
Age : 23
Localisation : Reims
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mer 2 Sep 2009 - 0:20

Merci Mick, je lirai tout ça demain parce que vu la lecture qu'il y a lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://tresorsdechristian.free.fr
Johnny14
Admin


Nombre de messages : 4324
Localisation : Liège
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mer 2 Sep 2009 - 0:41

Merci pour le visuel et ce très beau texte Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://johnny14.superforum.fr
l'envie d'avoir envie



Nombre de messages : 1455
Age : 33
Localisation : marseille
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mer 2 Sep 2009 - 1:56

merci c'est super la pochette
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mer 2 Sep 2009 - 5:19

merci pour cette info je vais attendre.......
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud75



Nombre de messages : 233
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mer 2 Sep 2009 - 7:22

merci mick
Revenir en haut Aller en bas
LEA



Nombre de messages : 504
Age : 58
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mer 2 Sep 2009 - 7:53

Mick, MERCI.
Revenir en haut Aller en bas
bastoni



Nombre de messages : 1183
Age : 59
Localisation : cannes
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mer 2 Sep 2009 - 8:39

merci pour cette bonne info,doudou,une belle compil qu'il ne faut pas ratee,gros bisous a toi doudou,claudine flower
Revenir en haut Aller en bas
http://hallyday-57.skyblog.com
elvisseb



Nombre de messages : 1831
Age : 46
Localisation : NOEUX LES MINES (pas de calais)
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mer 2 Sep 2009 - 9:29

Magnifique.........il me le faut Wink
Revenir en haut Aller en bas
paolodu93



Nombre de messages : 4015
Age : 55
Localisation : pantin
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mer 2 Sep 2009 - 11:40

merci:lol!:
Revenir en haut Aller en bas
pat-51



Nombre de messages : 1761
Age : 65
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mer 2 Sep 2009 - 13:24

merci impecable Wink
Revenir en haut Aller en bas
speedy



Nombre de messages : 826
Age : 55
Localisation : nogent sur marne
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mer 2 Sep 2009 - 16:10

Merci eek-1e6fb
Revenir en haut Aller en bas
guitareblues78



Nombre de messages : 2838
Age : 59
Localisation : Olympia
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mer 2 Sep 2009 - 16:20

Merci pour la mise en ligne du visu et du texte.
Revenir en haut Aller en bas
MASLEM



Nombre de messages : 3935
Age : 70
Localisation : 60
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Mer 2 Sep 2009 - 17:43

Merci pour le visuel.

sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Doudou



Nombre de messages : 19130
Age : 66
Localisation : "De l'Amour"
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Ven 4 Sep 2009 - 9:05

Très heureuse que "La guitare fait mal" fasse partie des "favoris" de Johnny ... cheers cheers cheers


"Retrouvez le meilleur des faces B de Johnny Hallyday sur ce double-CD collector à tirage limité (15 000) et numéroté. Un choix rigoureux de chansons qui rappellent le Johnny chanteur de blues et le rocker des débuts.
Le packaging est soigné et ce best of dévoile une collection de titres mythiques, de "La musique que j'aime" à "La guitare fait mal", figurant parmi les favoris de Johnny himself."


http://www.viafrance.com/evenements/faces-a-faces-johnny-hallyday-mercury-489092.aspx



*****************************
Revenir en haut Aller en bas
johnny55



Nombre de messages : 3755
Age : 56
Localisation : Lorraine ( meuse)
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Ven 4 Sep 2009 - 9:54

oui content aussi très beau titre Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
pat-51



Nombre de messages : 1761
Age : 65
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Ven 4 Sep 2009 - 11:42

la fnac a commancer l'expedition Wink
merci doudou pour l'info
Revenir en haut Aller en bas
chris/richard



Nombre de messages : 8726
Age : 40
Localisation : MARSEILLE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Ven 4 Sep 2009 - 12:39

Wink le mien aussi et partie
Revenir en haut Aller en bas
johnny55



Nombre de messages : 3755
Age : 56
Localisation : Lorraine ( meuse)
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Ven 4 Sep 2009 - 13:34

content pour vous Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
chris/richard



Nombre de messages : 8726
Age : 40
Localisation : MARSEILLE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Sam 5 Sep 2009 - 11:04

Wink reçu ce matin par fnac .com
Revenir en haut Aller en bas
guitareblues78



Nombre de messages : 2838
Age : 59
Localisation : Olympia
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Sam 5 Sep 2009 - 11:45

Reçu ce matin superbe album n°07232/15000 présentation soignée aspect cuir et de très belles photos de Johnny sur plusieurs décennies.
A écouter sans modération.
Revenir en haut Aller en bas
chris/richard



Nombre de messages : 8726
Age : 40
Localisation : MARSEILLE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Sam 5 Sep 2009 - 11:50

Wink le mien porte le n 1OO37/15000
Revenir en haut Aller en bas
l'envie d'avoir envie



Nombre de messages : 1455
Age : 33
Localisation : marseille
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Sam 5 Sep 2009 - 12:28

recu ce matin , le mien portant le numéro 02654 / 15000

vraiment une super présentation jolie coffret rien n'a dire


Dernière édition par l'envie d'avoir envie le Sam 5 Sep 2009 - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
judev29



Nombre de messages : 1019
Age : 38
Localisation : FINISTERE 29
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Sam 5 Sep 2009 - 12:36

Reçu aussi, je ne regrette vraiment pas mon achat, vraiment une superbe présentation. Bravo cheers
nmr 9893/15000
Revenir en haut Aller en bas
chris/richard



Nombre de messages : 8726
Age : 40
Localisation : MARSEILLE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Sam 5 Sep 2009 - 13:09

eek-1e6fb a oui super coffret bravo
Revenir en haut Aller en bas
l'envie d'avoir envie



Nombre de messages : 1455
Age : 33
Localisation : marseille
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Dim 6 Sep 2009 - 3:29

de la bombe cette compilation , on remarquera que le nouveau single du stade de france "joue pas de rock n' roll pour moi" etait une face B a l'époque , bravo a warner il en n'ont fait une face A .
Revenir en haut Aller en bas
gizmo572005



Nombre de messages : 100
Age : 44
Localisation : METZ
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Dim 6 Sep 2009 - 8:49

C'est très alléchant, je l'ai commandé sur fnac.com, je vais le chercher ce matin au relais colis. Quel beau dimanche en perspective...
Revenir en haut Aller en bas
enfer76



Nombre de messages : 2997
Age : 43
Localisation : Bondy(93)
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: CD "Faces à faces": sortie le 7 septembre   Lun 7 Sep 2009 - 12:52

Personne n'a remarqué une erreur? La compil signale une période qui s'échelonne entre 1968 et 2003...
"Apprendre à aimer" fait partie de l'album "Ma vérité" qui a été publié en...2005.
Revenir en haut Aller en bas
l'envie d'avoir envie



Nombre de messages : 1455
Age : 33
Localisation : marseille
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Lun 7 Sep 2009 - 13:12

oui exacte
Revenir en haut Aller en bas
MASLEM



Nombre de messages : 3935
Age : 70
Localisation : 60
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Lun 7 Sep 2009 - 17:05

Reçu le mien avec le n°5099/15000.
En ce qui concerne l'erreur citée ci-dessus, je ne l'ai pas sur mon exemplaire, il y a eu une modification de l'encart.

Par contre, je suis déçu par le feuillet volant donnant les titres des chansons. Ce feuillet risque de se perdre ou alors il faut le coller à l'intérieur.

Revenir en haut Aller en bas
pat-51



Nombre de messages : 1761
Age : 65
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Lun 7 Sep 2009 - 17:08

il y a l'erreur aussi 'si tu pars ' cd1 1968-1969 Wink
Revenir en haut Aller en bas
Oli



Nombre de messages : 1278
Age : 31
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Lun 7 Sep 2009 - 17:12

Je ne suis vraiment pas pour les compiles mais celle-ci fera partie de ma "collection".
Revenir en haut Aller en bas
pat-51



Nombre de messages : 1761
Age : 65
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Lun 7 Sep 2009 - 17:18

voila Wink
Revenir en haut Aller en bas
miki



Nombre de messages : 4022
Age : 38
Localisation : Lille
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Lun 7 Sep 2009 - 17:42

Il s'agit du Si tu pars de 1970 Pat, y'a pas d'erreur Wink

Le concept est vraiment bien (d'autant qu'il est indiqué la Face A, pratique pour comparer), les morceaux bien choisis (à 2-3 exceptions, mais c'est inévitable) le texte pas mal du tout, les photos assez banales...

On passe de 1979 à 1982 sans rien, ça confirme que Johnny ne doit pas apprécier cette période, comme beaucoup de fans.

Bonne compil pour faire découvrir Johnny aux "incultes" en tout cas Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/mikibegood
chris/richard



Nombre de messages : 8726
Age : 40
Localisation : MARSEILLE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Lun 7 Sep 2009 - 17:43

salut c est pas une erreur si tu pars c est la face b du 45 tours ceux que l'amour a blessé sortie en 1970. pas celui de ma vérite
Revenir en haut Aller en bas
l'envie d'avoir envie



Nombre de messages : 1455
Age : 33
Localisation : marseille
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Lun 7 Sep 2009 - 18:05

erreur confirmer pour moi . ya deux etiquette differente une avec ecrit compilation de 1968 a 2003 et une autre ou ya rien d'ecrit !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre   Aujourd'hui à 2:57

Revenir en haut Aller en bas
 
CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» CD "Faces a faces" : sortie le 7 septembre
» [Info] Le groupe allemand BBQ reprend "Durch den Monsun"
» "Lords Of Chaos" EN FILM !!!!
» [Remix] "The only one" - The cure revu par Jared
» Nouveau single "Elle me dit"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Johnny Hallyday Le Site :: Infos :: Vous avez des scoops-
Sauter vers: